Actualités

Exposition

De magnifiques œuvres aux pastels sont proposées cet été, vernissage samedi 4/7 à 17h.



 La galerie de l’Espace de la Calende , située au 31, rue du Bac à Rouen vous présente pour l’été l’exposition du pastelliste Thierry CITRON.

La technique du pastel avec ses poudroiements de couleur permet à Thierry CITRON, au contact de la nature, de transcrire ses impressions, qui sont vives, avec le seul souci de traduire l’émotion initiale.

Par de larges et vigoureuses tâches de couleurs, il module la surface des espaces  mouvants imprégnés d’une vie intense. Ses paysages, d’une haute spiritualité et une si riche sensibilité traduisent la sincérité et la douceur de son imagination.

Dans son œuvre se manifeste ce don d’observation concise que stimule la vivacité de son tempérament. Pour lui la peinture est en relation à la fois avec l’art et avec la vie.

 La mise en scène de son travail sera dévoilée du 04 juillet au 15 aout 2015 prochain.

Vernissage samedi 04 juillet 2015 à 17h.

 

 

Thierry CITRON. 

 

 

 

Concert, ce soir. Assis dans la pénombre, un homme travaille. Auprès de lui, les grandes boîtes où sont soigneusement alignés des bâtonnets de pastels par centaines, aux nuances très subtilement différentes les unes des autres. Il peint au pastel, sur le vif. Non pas la réalité de ce que chacun peut voir, mais celle de sa vision à lui, de la vision que suscite la musique qu’il écoute. Il lui faudra en avoir terminé lorsque les derniers sons se seront dissipés sous les voûtes. Urgence du coup d’œil, spontanéité de la technique.

Cet homme, c’est Thierry Citron tel que je l’ai rencontré un beau jour d’été, en Auvergne. On y jouait Bach, bien sûr. Nous n’avons parlé que de la musique, qu’il aime passionnément. Avec ses harmonies et ses équilibres, ses couleurs et ses rythmes, ses architectures secrètes. Son énergie, sa vie. Et sa profondeur.

Et puis, j’ai découvert ses œuvres et j’y ai retrouvé l’expression de sa passion pour la musique et pour la nature. Ce frémissement de la lumière, tout autant musique que nature, cette vibration de l’air.

J’aime flâner à ma fantaisie dans les parcs de ses pastels et leurs allées parcourues d’ombres furtives, et puis par la fenêtre ouverte sentir l’air qui monte du jardin en fleurs. Le jardin ? Il est devenu une féerie colorée. Mon œil s’y attarde par mille chemins à la découverte d’un monde enchanté, ici vers une tache écrasée de soleil, là par un coin plus frais, guidé par la lumière et les couleurs. Et toujours et partout, le mystère.

L’homme a trouvé sa place harmonieuse dans la nature. Et cette relation entre eux est musique.

Gilles CANTAGREL