Actualités

Exposition AM.HOUDEVILLE, P.LEMOINE du 8/3 au 5/4/14

L'Espace de la Calende vous propose l'exposition de la plasticienne Rouennaise Anne-Marie HOUDEVILLE et du sculpteur verrier Pascal LEMOINE.



Exposition de peinture et verre contemporain « Anne-Marie HOUDEVILLE, Pascal LEMOINE”
Du  08 mars au 05 avril 2014.                

La galerie de l’Espace de la Calende, située au 31, rue du Bac à Rouen vous présente l’exposition de la plasticienne Rouennaise Anne-Marie HOUDEVILLE et du sculpteur sur verre Alsacien Pascal LEMOINE du 08 mars au 05 avril 2014.

Cette exposition va mettre en scène le travail de ces deux artistes contemporains. Le travail en technique mixte sur toile d’Anne-Marie HOUDEVILLE et les sculptures en verre contemporain de Pascal LEMOINE vont surprendre par leur complémentarité et révéler une harmonie très originale, avec plus de 60 œuvres présentées.

‘1) Anne-Marie HOUDEVILLE :

Anne-Marie HOUDEVILLE est artiste plasticienne Rouennaise. Elle est née le 15 octobre 1949 au Plessis Robinson (92), elle vit et travaille à Rouen. Passionnée d’art, elle voit sa démarche artistique transformée par un séjour de plusieurs années à Taiwan où elle découvre la peinture chinoise. De retour en France en 1995, à Rouen, elle intègre les cours de l’Ecole Régionale des Beaux Arts ainsi que l’atelier d’Alain Bourdie, artiste plasticien et conférencier en Histoire de l’Art.
Son travail mêle, à partir de cette époque, les ombres et les lumières de l’encre chinoise à ses thèmes de prédilection que sont l’architecture intérieure et les personnages qui peuvent s’y associer. La photo, à l’origine de sa création, apporte une vision très graphique et froide qui s’oppose à la richesse des matières qui sont utilisées dans son travail pictural.

Anne-Marie aime peindre parfois la mode féminine mais surtout les intérieurs, se promener de pièce en pièce et glaner des instants de vie, là où la lumière caresse les objets. Des couloirs qu’on arpente, des cages d’escaliers un peu inquiétantes, des tables arrachées à la pénombre. La technique qu'elle a mise au point joue avec l'ombre et la lumière. Cette partie de cache-cache donne du mystère et une très grande intimité à ses œuvres sensibles et délicates.

A partir de 2001, elle reçoit plusieurs prix dont le Prix du Salon du Centre Malraux à Rouen. Pour ne citer que les expositions personnelles les plus récentes : celle intitulée   « Des ombres et des lumières » à la Crypte de l’Abbatiale de St Aubin les Elbeuf en Juin 2008, exposition de tableaux et de chaussures détournées et l’installation/environnement au Centre André Malraux de Rouen en Mars 2009.

Anne-Marie HOUDEVILLE participe également à de nombreuses expositions collectives en Seine Maritime et dans l’Eure ainsi qu’à l’exposition parisienne « Art en Capital » au Grand Palais.

Depuis juillet 2010, elle présente ses œuvres en permanence à l’Espace de la Calende et prépare sa deuxième exposition personnelle qui se tiendra à la galerie du 08/03 au 05/04/14, en complément des œuvres du sculpteur sur verre Pascal LEMOINE.

‘2) Pascal LEMOINE est un sculpteur sur verre  né à Saumur en 1973.

C’est riche de toutes ses expériences entre les ateliers de Grande Bretagne, de Suède et de France que Pascal Lemoine créé son atelier en l’an 2003 à Altkirch puis en Bourgogne. Sa vocation, il l’explique par un voyage sur l’ile de Murano, là où les verriers de Venise avaient été obligés d’installer leur four pour éviter d’incendier la ville. Ce voyage au pays des souffleurs de verre allait lui révéler la passion grâce à laquelle il s’exprime aujourd’hui.

Selon lui, le verre est une matière ambigüe, à la fois transparente et protectrice, qui lui permet de jouer sur la réalité de la perception…

Pascal Lemoine faisait des démonstrations de soufflage de verre, mais il ne désire plus être une “bête de spectacle”. Il préfère de beaucoup que l’on apprécie son talent à travers ses créations qu’il expose dans des galeries du monde entier : en Suède, en Angleterre, en Espagne, au Nouveau Mexique, à Santa Fe, à Shanghai, à l'Hôtel Drouot à Paris, à Bâle, à Montreux-Jeune… Son travail a été validé par des experts en verre contemporain qui le juge comme unique dans le milieu de l'art verrier.

Le travail de l’artiste :
Pascal Lemoine est l’un des rares verriers à travailler verre et émaux. La mise au point de cette technique lui a pris des années. Les émaux sont parfois sur le verre, à l’extérieur, parfois en inclusion dans le verre.

Après avoir soufflé le verre et obtenu la forme qu’il désire, l’étape suivante consiste à recouvrir la réalisation d’émaux en poudre. La couleur des émaux dépend de leur composition chimique et de la température à laquelle ils sont soumis. C’est pourquoi, selon les ateliers et les pièces, on n’obtiendra pas les mêmes teintes.
Chaque objet est unique. Pascal Lemoine pourra réaliser plus de 40 passages dans le four pour arriver à la teinte et à la forme souhaitée. Car à chaque fois qu’il modifie la structure de l’objet, il faut réchauffer toute la matière. Quand il a fini d’enrober sa création, il l’immerge dans de l’eau froide, ce qui refroidit les parois et forme des craquelures au niveau de la croûte. Quand les émaux sont en inclusion, le travail est le même mais ils sont de nouveau recouverts de verre.

Le travail des émaux est très particulier. L’émail étant constitué de strates, une partie essentielle du travail de Pascal Lemoine va être de retirer certaines parties de l’objet à l’aide d’une sableuse. Pour lui l’inspiration sert à visualiser la pièce en fabrication, mais la réalisation d’une œuvre est avant tout un énorme travail. Selon la puissance de projection du sable, cratères ou surfaces mats apparaissent...Il s’agit en fait de mettre en valeur toute la beauté de la pièce originale. Chaque geste est prémédité, dosé afin d’éviter de briser la pièce si longuement travaillée.

Pour Pascal travailler le verre, c’est se trouver face à soi même. C’est oser regarder son travail, surpasser ses échecs, améliorer ses techniques, avoir la maîtrise de ses gestes et de sa patience pour finir par être satisfait de son travail. C’est pourquoi il a accepté d’être formateur dans des stages de réinsertion. Le travail du verre contemporain pouvant servir de tremplin vers une nouvelle activité sociale.