Actualités

Exposition Bernard VINCENT, Claire ROGER du 8/2 au 1/3/14

L'Espace de la Calende vous présente une exposition originale autour des oeuvres de Bernard VINCENT et Claire ROGER.



L’Espace de la Calende vous présente l’exposition  Bernard VINCENT, Claire ROGER.                                                        

Exposition de peinture et céramique « Bernard VINCENT, Claire ROGER”

Du 08 février au 01 mars 2014.                               

La galerie de l’Espace de la Calende, située au 31, rue du Bac à Rouen vous présente l’exposition du peintre Rouennais Bernard VINCENT et de la céramiste Bordelaise Claire ROGER du 08 février au 01 mars 2014.

Cette exposition va mettre en scène le travail de ces deux artistes. La poésie du peintre Bernard VINCENT avec ses compositions abstraites et les réalisations en céramique époustouflantes de Claire ROGER vont révéler une harmonie très originale avec plus de 50 œuvres présentées.

Bernard VINCENT est né en 1927 à Gueures (Seine-Maritime), il s’intéresse à la peinture depuis 1953, mais c’est surtout depuis 1984 qu’il pratique journellement, dessin, peinture, collages : alchimie entre la couleur, la matière, le rythme.  Il participe  à de nombreuses expositions régionales depuis 1987. Le C.I.N a organisé une rétrospective de son œuvre à l’hôtel de Bourgtheroulde de Rouen en 2004, ainsi qu’à l’hôtel de ville.

Signe de terre, Bernard VINCENT explique ainsi cette attirance qui ne le quittera probablement jamais dans son œuvre pour les ocres, les terres, les siennes, les sables.

 Grâce à l’exposition personnelle que le C.I.N lui offrit à l’hôtel de Bourgtheroulde de Rouen en 2004, Bernard VINCENT fut à même d’afficher l’ampleur d’une recherche à laquelle il voua de nombreuses années de travail. Rattaché au courant de l’abstraction lyrique, VINCENT poursuit une œuvre originale qui entretient un lien sensible avec la terre et la géologie, que trahit son goût pour les ocres. Les œuvres de Bernard VINCENT créent à l’esprit un horizon désencombré, une aire physique où la pensée peut librement courir sans se fixer, comme une échappée vers les sables ou les rivages d’un autre monde. (Sources : Luis PORQUET)

Depuis 10 ans, Bernard VINCENT a continué assidûment ses recherches. L’Espace de la Calende vous propose de découvrir ses œuvres les plus récentes lors de sa nouvelle exposition du 8/2 au 01/03/14, vernissage le samedi 8 février à 17h.


Claire ROGER travaille dans la région de Bordeaux et pratique la céramique comme on l’a rarement vue. Son œuvre est unique, issue d’une grande maîtrise technique et d’une inspiration hors du commun.

Son travail est une aventure graphique qui s’élabore à partir des terres colorées dans la masse et dont la singularité repose essentiellement sur le traitement simultané de la couleur, du graphisme et du volume.
Son imagination créatrice tire sa sève des deux premières années passées  à l'Ecole des beaux-arts d'Amiens.  Claire ROGER s'en souvient avec reconnaissance. Enrichir avec discrétion le champ  d'investigation de ses étudiants sans  leur imposer ni direction ni directives était tout l'art de Bernadette Lhôte  dont elle fut l'élève. C'est ensuite  auprès d'Yves Broda professeur à  l'Ecole des beaux-arts du Mans qu'elle trouve pendant ces trois dernières  années, la liberté de faire « tout et n'importe quoi avec la terre » jusqu'à définir les bons principes, les bons mélanges. Jusqu'à décider de ne plus dissocier matière et couleur afin d'optimiser le graphisme de ses assemblages.

Les rouge, jaune et blanc sont propres à trois faïences que Claire ROGER utilise pour leurs teintes naturelles. Elle mélange par malaxage une terre blanche à des oxydes colorants pour compléter sa palette. Puis vient le jeu des superpositions de bandelettes, de filaments, de plaques qu'elle tranche comme du lard avant de les métamorphoser en millefeuilles pour varier les recettes, farcissant l'aventure d'incongruités dans un latin de kaléidoscope dont nous nous émerveillons toujours. Une fois composées, ces étoffes d'argile prennent leur volume par moitié dans divers moules d'estampage. Toutes les parties d'une pièce sont ainsi bientôt prêtes au montage. A cette étape, les jointures sont « embijoutées » de colliers, barrettes et broches tirés des rebuts d'assemblage pour ne rien perdre de la mixture originelle. La cuisson scellera le tout dans le temps qui rassure et que l'on voudrait éternel. (Source : Jean Jacquinot)
Ses œuvres sont dans de nombreuses collections publiques et particulières.