Actualités

Exposition de peinture : Adéla BURDUJANU

Présentation du travail de la jeune peintre



Adéla BURUJANU, peintre.

Entrer dans un tableau d’Adela c’est pénétrer dans un monde urbain mais paisible, classique mais contemporain, serein mais vivant, un monde où les vieilles pierres côtoient harmonieusement les constructions contemporaines, un monde où la lumière est reine aussi bien le jour que la nuit. Le pâle soleil d’hiver virevolte dans l’air et sur les ors du pont Alexandre III tandis que celui de l’après-midi mordore les sculptures du Louvre, la pierre des bâtiments et les reflets dans l’eau des bassins... La fée électricité nimbe de mille feux l’architecture métallique de la Tour Eiffel tout en soulignant sa structure, tandis que la nuit tombe sur la ville en mouvement.
L’apparence si limpide de ses tableaux révèle cependant une construction rigoureuse, masquée par un maelstrom de détails esquissés ou plus fouillés, des touches de couleurs qui se réverbèrent, s’interpellent et nous invitent à plonger dans la contemplation à différentes heures du jour pour mieux en saisir les variations sans cesse renouvelées.
J’aime aussi sa « période bleue » encore plus poétique et tout particulièrement son portrait de jeune femme mélancolique, plongée dans ses pensées. Dans cette série de tableaux de saynètes urbaines, c’est comme si de trop de lumière le paysage éclairé ne restituait qu’un halo qui fige l’instant : un banc où s’asseoir, une bicyclette à côté d’une fontaine… le temps de se poser.
Les tableaux d’Adela vous ensorcellent en douceur… Vous y pensez, vous y revenez pour les voir de près, de loin, de côté, à la lumière rasante…. vous découvrez chaque fois une nouvelle palpitation, une nouvelle émotion et vous savez qu’il en sera toujours ainsi.
Régine Pierre-Chollet
Chargée de Patrimoine Historique et Artistique