Actualités

Exposition de sculpture : "Sébastien CRETEUR" du 12/5 au 23/6/18

Présentation des sculptures Optique Art de Sébastien CRETEUR à Rouen.



Sébastien CRETEUR est né à Valencienne en 1975. « Ma technique est proche de la calligraphie et de l’action painting, dans le sens où elle détruit la forme pour libérer le temps, bien que les moyens pour y parvenir soient différents. Dans mon travail, l’expression du temps ne se déploie pas dans l’énergie du geste mais dans la répétition du même graphème. J’utilise le fil d’une lame de rasoir en frôlant la peinture de ma palette et, par impact sur la surface, laisse une trace de matière.

A chaque impact, la matière conserve la forme d’une contrainte mécanique, extirpée à la gravité. Cette forme est, de profil, un triangle, négatif du fil, du tranchant de la lame. Graphème tridimensionnel, il accroche la lumière, projette son ombre. Il réclame profusion et espace pour se déployer, se multipliant en particules, en « photons » dont l’union engendre lumière et image. Ces schèmes picturaux se revendiquent comme éléments temporels par projection, dévoilant profondeur, vitesse, lumière et néant.

C’est en expérimentant les contrastes chromatiques du plan, afin de créer une peinture ouverte sur la profondeur, que j’ai déplacé le problème de l’espace et du temps vers la sculpture. La sculpture est un médium situé à la jonction de l’immobilité et du mouvement, immobilité régie par sa masse et sa matière inerte, et, le mouvement exprimé par l’énergie déployée de cette masse. J’ai donc créé une structure à la frontière de la peinture et de la sculpture.

De cette dichotomie est né le Monyalos, structure de verre et de peinture. Peinture sculpturale, il donne une existence visible à ce que la vision profane croit invisible (2) (elle fait que nous n’avons pas besoin de « sens musculaire » pour avoir la voluminosité du monde (3)). Sculpture picturale, il donne une existence invisible à ce que la vision croit visible. »